Mâchez bien vos aliments

Mincir avec Thermomix

 

2 - Mâchez bien vos aliments

 

La mastication est une méthode simple et efficace pour moins manger et mieux assimiler les aliments.

Et elle ne coûte rien... sauf du temps.

 

 

 

 

 

 

Pourquoi est-il si important de mâcher ?

 

Parce que la mastication est un des facteurs qui va déclencher la satiété, autrement dit le sentiment de n’avoir plus faim. Le fait de mâcher provoque après 15 à 20 minutes la libération par le cerveau d’un neurotransmetteur : l’histamine. C’est elle qui va transmettre le message « arrête de manger, tu n’as plus faim ». Conséquence : plus on mâche, moins on a faim.

 

Mais ce n’est pas tout : non seulement l’histamine provoque le sentiment de satiété, mais en plus elle augmente le métabolisme des lipides. Donc en mâchant vous mangez moins et vous éliminez davantage. Conséquence : je mâche donc je maigris ...

 

5 conseils pour bien mastiquer

 

  • Au moins 2 crudités par jour : si possible en début de repas car les légumes crus obligent à mâcher longtemps, accélèrent le rassasiement et évitent de se jeter sur le dessert ou le pain en fin de repas.
  • Choisissez vos céréales : un pain multicéréales à base de farine complète, levé au levain avec une croûte bien dorée a un index masticatoire deux fois plus élevé qu'une simple baguette. Les céréales du petit déjeuner les plus riches en fibre et donc à index masticatoire intéressant sont les flocons d'avoine.
  • Réhabilitez les légumineuses : cuites à minima, elles ont un index masticatoire élevé. La satiété sera atteinte plus rapidement et durera plus longtemps.
  • Mâchez complètement avant d'avaler. Le fait de mâcher permet de transformer la nourriture en particules élémentaires qui seront prises dans la salive, ce qui entame le processus de digestion.
  • Ne faites rien d'autre en mangeant : on mange en effet plus vite en mâchant moins bien dès que notre cerveau est accaparé par une autre activité.

 

Des aliments à index masticatoire élevé

 

Ce sont des chercheurs japonais qui se sont penchés sur l'index masticatoire des aliments. En évaluant, la dureté, la texture, la granulométrie des aliments et l'activité musculaire masticatoire, ils ont classé les aliments en leur accordant un index masticatoire faible (la banane, le kiwi, le tofu, les corn-flakes, les pommes-de-terre...), un index masticatoire moyen (les carottes cuites, la pomme, le poisson gras, le riz blanc...) ou un index masticatoire élevé : ceux vers lesquels votre choix devrait se porter si vous souhaitez perdre du poids grâce à la mastication.

Parmi ceux-ci on trouve :

  • Porc
  • Poulet
  • Boeuf
  • Moules
  • Calamar
  • Crevette
  • Chou cru
  • Radis
  • Aubergine
  • Brocolis
  • Spaghetti

____________________________

____________________________

Les astuces Minceur

Petites astuces pour une Maxi efficacité

  • Démarrez votre journée par un bol d’eau chaude citronnée. Grâce à ses vertus brûle-graisses, elle va aider votre organisme à se débarrasser plus facilement des graisses et des toxines emmagasinées la veille.

 

  • S'autoriser un carreau de chocolat par jour afin d'éviter trop de frustrations.

 

  • Contractez les abdos au bureau et dans les transports. Mettez-vous sur la pointe des pieds quand vous faites la vaisselle par exemple cela vous dessinera les mollets. Faites une vraie séance de sport (45 min minimum) 1 ou 2 fois par semaine.

 

  • Privilégiez les fruits pauvres en sucre, à moins de 8 % : kiwi, framboise, melon, rhubarbe (surgelée). Zéro fruit à jeun le matin, leurs glucides élèvent brutalement le taux de sucre dans le sang, ce qui excite l’insuline et renfloue les adipocytes qui stockent la graisse.

 

  • Consommer des légumes verts contenant des fibres et augmentant la sensation de satiété.

 

  • Une étude de la Wheeling Jesuit University de Virginie Occidentale a démontré que, si on respirait régulièrement de la menthe, on absorbait 23 % de calories en moins...

 

  • Consommer des quantités importants de crudités car elles sont peu énergétiques, permettent de calmer la sensation de faim et sont riches en vitamines et minéraux

 

  • Limiter les assaisonnements (beurre, huile, mayonnaise...)

 

  • Lorsque vous avez commis un écart, préparez-vous cette soupe brûle-graisses composée essentiellement de légumes bien connus pour leurs propriétés : 1 chou vert, 1 poireau, 1 céleri branche, 6 gros oignons, 6 tomates, 2 poivrons rouges et 3 litres d'eau. Vous pouvez consommer cette soupe chaude ou froide !

 

  • Préférer l'utilisation d'aromates et d'épices pour donner davantage de goût aux aliments

 

  • Si vous habitez à la campagne et qu’un kilomètre vous sépare de la boulangerie, pensez vélo ou marche. Si vous habitez en ville, descendez une ou deux stations avant votre arrêt ou le must : le Vélib pour les villes qui en sont équipées.

 

  • Moins on dort, plus on a faim, plus on fabrique de cellules adipeuses et moins on brûle. La raison ? Une carence en sommeil élève les concentrations sanguines de la ghréline, l’hormone qui stimule l’appétit, tout en réduisant la leptine, l’hormone qui régule à la fois la satiété et une partie du processus stockage-délestage adipeux. Les petits dormeurs (5 heures) sont 73 % plus enrobés.

 

  • Alterner les modes de cuissons (vapeur, four, grill, etc.)

 

  • Il suffit de programmer son cerveau : pendant trois semaines, tous les soirs, avant de s’endormir, on se visualise avec un poids idéal. On imagine les vêtements qu’on aimerait porter, la sensation de liberté, de légèreté et de fierté qui en résulterait. Ça s’appelle de la sophrologie positive et, aussi bizarre que cela puisse paraître, ça marche !

 

  • Ne pas supprimer la consommation de pain, de pâtes, de riz, de pommes de terre ou de légumes secs car ils sont riches en amidon, des fibres calmant la faim.

 

  • Sauna et hammam ne stimulent pas la fonte des graisses, mais ils rendent sa vigueur au métabolisme. Chez vous, versez deux tasses de vinaigre de cidre dans un bain ou plongez-y une gaze renfermant clous de girofle et gros sel.