ne pas sauter de repas

Mincir avec Thermomix

 

10 - Ne pas sauter de repas

 

Aspiré par le quotidien, les courses, les enfants, ou encore le travail, la plupart d’entre nous négligeons certains de nos repas, et en particulier le plus important le petit-déjeuner. Et sans le savoir, ces mauvaises habitudes vous entravent et mettent votre journée en péril !

 

 

 

 

 

 

En effet, sauter un repas est mauvais, c'est même l'une des pires choses que vous pouvez faire avec votre alimentation, pour plusieurs raisons.

Lorsque vous décidez de négliger un repas, la chose qui vous nuira le plus est que vous ralentissez votre métabolisme.

 

Pensez votre métabolisme comme un feu de camp. Plus vous mettez de bois dans ce feu de camp, plus le feu brûlera longtemps. Gardez une durée régulière pour remettre du bois et vous ferez brûler ce feu sans l'éteindre.

 

Sauter un repas est nuisible parce qu'il finira par vous rendre endormis et lents. Vous risquerez davantage d'emmagasiner de la graisse que de la brûler. Pour tout repas que vous décidez d'omettre, 23% de votre prochain repas seront emmagasinés en tant que graisse.

 

5 petits repas valent mieux que 2 !

 

Certaines études ont prouvé qu’à apports caloriques égal, nous pourrions maigrir avec 5 repas, qu’avec 3 repas nous nous stabiliserions et que nous grossirions avec seulement 2 repas ! Ce qui est logique car sauter un repas va conduire va corps à mettre en place des mécanismes de protection qui stockeront les graisses pour prévenir le manque. Et faire un repas de moins conduit à augmenter les deux autres, ceci va favoriser la montée du taux d’insuline et donc… le stockage.

 

Apprenez à reconnaitre votre sensation de faim

 

C’est un signal du corps qui envoie une alerte parce qu’il a besoin d’énergie. Rien à voir avec le ventre qui gargouille, qui indique que de l’air circule dans le système digestif, ou que les organes perdent de leur grosseur quand il n’y a plus de nourriture à digérer. Au son de ces gargouillis, on se dit souvent : "ça y est, j’ai faim !". Mais est-ce une vraie faim, parce que vous vous sentez affaibli, ou juste des gargouillis ? Il est important de différencier ces deux sensations, pour comprendre vos réels besoins.

 

Peut-être avez-vous l’habitude de manger trois repas par jour, malgré les changements de rythme de vos journées ? Alors il est normal qu’au premier repas manqué, votre corps réagisse mal (creux au ventre, maux de tête, etc.). C’est juste qu’il élimine (enfin !) le surplus de nourriture que vous lui apportez chaque jour, en trop !

 

"Mais c’est très grave monsieur ! Sauter un repas ? Je pourrais m’évanouir, peut-être même mourir !" Allez dire ça à des sportifs de haut niveau qui ont l’habitude d’écouter leur faim, et qui peuvent accroître leurs performances avec un apport inférieur en nourriture…

 

Sautez un repas et observez-vous

 

Le moment du repas approchant, si vous ne vous sentez pas fatigué, essayez de sauter ce repas et observez les réactions de votre corps. Peut-être vous rendrez-vous compte que vous n’aviez faim que quelques heures plus tard ? Prévoyez alors des fruits secs, du type raisins sec, dattes ou figues séchées et/ou des fruits à coques, du type amandes, noisettes, noix de cajou, etc. Mangez-en quelques poignées. Ces aliments pleins d’énergie vous feront tenir jusqu’au soir !

 

J’entends souvent des gens rétorquer : "mais les amandes font grossir !". Ce à quoi je réponds que les aliments industriels sont stockés par le corps, car celui-ci ne les reconnaît pas. Le système digestif digère les aliments naturels, mais reconnaît mal une huile surchauffée, comme l’huile de palme hydrogénée, ou des additifs alimentaires, tels que E100 ou E200, présents dans tous les biscuits industriels.

 

Un marketing bien rodé est parvenu à nous faire croire que les amandes faisaient davantage grossir que le sucre blanc ou les huiles hydrogénées. Là encore, c’est le monde à l’envers !

____________________________

____________________________

Les astuces Minceur

Petites astuces pour une Maxi efficacité

  • Démarrez votre journée par un bol d’eau chaude citronnée. Grâce à ses vertus brûle-graisses, elle va aider votre organisme à se débarrasser plus facilement des graisses et des toxines emmagasinées la veille.

 

  • S'autoriser un carreau de chocolat par jour afin d'éviter trop de frustrations.

 

  • Contractez les abdos au bureau et dans les transports. Mettez-vous sur la pointe des pieds quand vous faites la vaisselle par exemple cela vous dessinera les mollets. Faites une vraie séance de sport (45 min minimum) 1 ou 2 fois par semaine.

 

  • Privilégiez les fruits pauvres en sucre, à moins de 8 % : kiwi, framboise, melon, rhubarbe (surgelée). Zéro fruit à jeun le matin, leurs glucides élèvent brutalement le taux de sucre dans le sang, ce qui excite l’insuline et renfloue les adipocytes qui stockent la graisse.

 

  • Consommer des légumes verts contenant des fibres et augmentant la sensation de satiété.

 

  • Une étude de la Wheeling Jesuit University de Virginie Occidentale a démontré que, si on respirait régulièrement de la menthe, on absorbait 23 % de calories en moins...

 

  • Consommer des quantités importants de crudités car elles sont peu énergétiques, permettent de calmer la sensation de faim et sont riches en vitamines et minéraux

 

  • Limiter les assaisonnements (beurre, huile, mayonnaise...)

 

  • Lorsque vous avez commis un écart, préparez-vous cette soupe brûle-graisses composée essentiellement de légumes bien connus pour leurs propriétés : 1 chou vert, 1 poireau, 1 céleri branche, 6 gros oignons, 6 tomates, 2 poivrons rouges et 3 litres d'eau. Vous pouvez consommer cette soupe chaude ou froide !

 

  • Préférer l'utilisation d'aromates et d'épices pour donner davantage de goût aux aliments

 

  • Si vous habitez à la campagne et qu’un kilomètre vous sépare de la boulangerie, pensez vélo ou marche. Si vous habitez en ville, descendez une ou deux stations avant votre arrêt ou le must : le Vélib pour les villes qui en sont équipées.

 

  • Moins on dort, plus on a faim, plus on fabrique de cellules adipeuses et moins on brûle. La raison ? Une carence en sommeil élève les concentrations sanguines de la ghréline, l’hormone qui stimule l’appétit, tout en réduisant la leptine, l’hormone qui régule à la fois la satiété et une partie du processus stockage-délestage adipeux. Les petits dormeurs (5 heures) sont 73 % plus enrobés.

 

  • Alterner les modes de cuissons (vapeur, four, grill, etc.)

 

  • Il suffit de programmer son cerveau : pendant trois semaines, tous les soirs, avant de s’endormir, on se visualise avec un poids idéal. On imagine les vêtements qu’on aimerait porter, la sensation de liberté, de légèreté et de fierté qui en résulterait. Ça s’appelle de la sophrologie positive et, aussi bizarre que cela puisse paraître, ça marche !

 

  • Ne pas supprimer la consommation de pain, de pâtes, de riz, de pommes de terre ou de légumes secs car ils sont riches en amidon, des fibres calmant la faim.

 

  • Sauna et hammam ne stimulent pas la fonte des graisses, mais ils rendent sa vigueur au métabolisme. Chez vous, versez deux tasses de vinaigre de cidre dans un bain ou plongez-y une gaze renfermant clous de girofle et gros sel.